Pose d’un bardage à joint debout

Le Samedi 23 décembre

J’ai eu l’occasion de réaliser un bardage à joint debout ces deux dernière semaines, le but recherché de cet ouvrage étais purement esthétique, l’idée étais de “casser” le volume de la maison qui, en soit, est assez imposante.

L’image contient peut-être : arbre, ciel, maison, plein air et nature

Etant donné que j’étais en vacance au japon les trois dernières semaine et que le chantier avais encore besoin d’avancer, on s’est arrangé avec les collègue de traité le raccord entre le bois et le zinc de manière à ce que j’intervienne après eux. De cette manière on s’est évité de se marcher dessus sur chantier et les délais trop stressant.

Ensuite j’ai réussi à gagner pas mal de temps en approvisionnant tout les matériaux dont j’avais besoin sur le chantier dès le premier jour, ce qui m’a économiser les temps trajet à l’atelier ou chez le fournisseur.

Mise en place

IMG_20191117_080223

La première étape à donc été d’échaffauder pour me mettre à l’aise, vu que ce n’est pas pour longtemps des echelles et des taquets on largement fais l’affaire.

La volige

IMG_20191117_081134

Ensuite j’ai choisi de la volige en sapin comme support car c’est un matériaux qui est compatible avec le zinc, on peut aussi opté pour le Pin Sylvestre ou le Peuplier, ce dernier est surtout pratique pour les forme cintré comme les dômes ou les tourelle. Par contre les matériaux suivant ne sont pas compatible:

  • Le chêne (le tanin attaque le zinc)
  • Le chataigner
  • Le douglas
  • Le red cedar
  • Le bouleau
  • Le mélèze
  • Les panneau de composite

Pour éviter que la volige ne gonfle j’y ai mis trois pointe sur sa largeur de 15cm, on notera aussi que sont épaisseur doit être de 18mm pour que les vis qui servent à tenir les pates de fixation su zinc puissse bien tenir.

IMG_20191117_081834IMG_20191117_081905

Une fois la volige posé, faire bien attention à ce qu’il n’y ai pas de pointe qui dépasse !

Traçage

IMG_20191117_084244

Ensuite vient l’étape du traçage qui va permettre de bien répartir nos joint de manière esthétique et d’aplomb pour ce faire j’ai commencé par tracer l’axe puis j’ai réparti de chaque côté de manière à obtenir un rendu symétrique.

La bande d’égoût

IMG_20191117_092753

Et après on à la bande d’égout qui va me servir à agraffer mes bacs.

IMG_20191117_091505

On la fixe avec des pâtes de fixation comme celle ci que l’on fabrique dans des chutes de zinc, à noté qu’il est préférable qu’elle soit plié dans le bon sens du laminage du zinc je m’explique :

IMG_20191117_090914

Si on observe bien sur cette photo on peut voir comme “un sens du fil” sur le zinc, comme pour le bois et il y’a un sens qui est plus résistant mécaniquement.

IMG_20191117_091303

On constate sur cette image qu’après plusieurs pliage effectué dans le sens du fil, le zinc se casse alors qu’il se maintient si on plie perpendiculairement au fil.

IMG_20191117_092313IMG_20191117_092330

Ce qui nous permet de rabatre le surplus de zinc de la patte par dessus nos clou ce qui évitera que ceux-ci perce notre zinc par la suite.

Façonnage des bacs

IMG_20191117_100842

Vient après le façonnage des bacs, je me suis installé un établi à coté de manière à mieux visualisé mon sens de travaille.

IMG_20191117_100923IMG_20191117_100945

Dans le but de maintenir mon bac en partie base, on va effectué une pince de 3cm que l’on viendra reprendre dans celle de notre bande d’égoût.

IMG_20191117_101054IMG_20191117_101124

Ici j’ai percé à 3mm pour évité que le zinc ne se déchire par la suite

IMG_20191117_101508IMG_20191117_101638IMG_20191117_101651

Puis on rabat une petite languette de chaque côté pour l’esthétique

IMG_20191117_101724IMG_20191117_101815

Et on vient rabattre notre pince

IMG_20191117_102450IMG_20191117_102702IMG_20191117_102927

Et le pli de tête qui se présente comme ceci.

IMG_20191117_114031

Une fois les bacs préparer

IMG_20191117_114310IMG_20191117_115539

On va souder une patte de fixation

IMG_20191117_121152

Qui fera office de point fixe pour éviter que notre zinc ne retombe

IMG_20191117_121204

Tout en prenant bien soin d’avoir un jeu de 5mm au niveau de l’agraffure pour la dilatation

IMG_20191117_122400

Que l’on vient ensuite complémenter avec des pates de fixation coulissante et imédiatement après que chaque bac soit visé:

IMG_20191117_122534

On serti le joint directement à l’aide de la pince

IMG_20191117_124751

Et ainsi de suite

IMG_20191117_130706

Jusqu’à arriver jusqu’au bout !

IMG_20191117_132411

Dès qu’une facette et finit je déchaffaude tout de suite avant de passer à la suivante

IMG_20191117_143311IMG_20191117_163751

Bien que ça ai l’air petit comme surfaces leurs réalisation m’a demandé une journée entiére avec le temps de bien effectué tout mes pli en tête et en pied de bac, ce qui m’a demandé un total de deux semaines pour faire le tour du bâtiment

IMG_20191120_145252IMG_20191120_145359

Je pense que si on veut estimé des temps réaliste pour estimé un chantier comme celui ci, il faut prendre en compte les mètre linéaire de raccord et non les mètre carré. Qu’un versant fasse 10 mètre ou 20 cm de long, il y’a toujours un pli à effectuer en tête et en pied dans les deux cas, c’est ce qui m’a induit en erreur pour estimé la durée du chantier (j’avais dit 2 jours au départ^^)


Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*